Apprenez à repérer les images créées par l’IA ou les vidéos « Deepfake »

L’intelligence artificielle connaît une évolution, de même que sa capacité à produire des images, des vidéos et des sons d’une grande réalisme. En utilisant des plateformes comme Voyage à mi-parcours, Pika Labset ElevenLabs. Les images et les sons créés par l’intelligence artificielle sont partout présents et remettent en question les limites entre la réalité et la création numérique. Si elles mettent en évidence les avancées remarquables de la technologie, elles posent aussi des interrogations essentielles quant à la façon dont nous pouvons faire la distinction entre ce qui est « réel » et ce qui est « non réel ».

Cet article de blog offre une approche concrète pour distinguer les images créées par l’intelligence artificielle, les vidéos « deepfake » et les voix synthétiques. Peu importe si vous êtes un simple observateur occasionnel, un passionné de technologie ou un simple curieux du monde numérique, il est de plus en plus crucial de savoir reconnaître ces créations.

4 méthodes pour détecter une image créée par l’intelligence artificielle

Il existe plusieurs méthodes pour repérer les images créées par l’intelligence artificielle :

Source: blogdumoderateur

1. Origines et empreintes numériques

Souvent, il est possible de retrouver les origines d’une image afin de déterminer si elle a été générée par l’IA. Les métadonnées, c’est-à-dire l’empreinte numérique présente sur les images, sont une source d’information. En général, elles incluent des informations comme le modèle de l’appareil photo, la date, l’heure et parfois même le lieu de la prise de vue. Toutefois, les images produites par l’IA sont souvent dépourvues de métadonnées. Les incohérences ou les informations génériques qui y sont présentes peuvent ne pas correspondre parfaitement à la réalité. La présence ou l’absence de cette lignée numérique d’images devient un outil crucial pour différencier les créations de l’IA des photographies authentiques.

2. La vallée de l’étrange

Le phénomène de la vallée de l’inquiétude est l’un des aspects les plus captivants de l’imagerie créée par l’IA, notamment dans le domaine des visages ou des figures humaines. Ce mot désigne l’étrange sentiment exprimé par les images qui sont presque réalistes mais qui présentent des anomalies subtiles et perturbantes. Ces manifestations peuvent se manifester par des traits du visage légèrement déformés, des expressions maladroites ou un regard peu immuable. Paradoxalement, ces légères variations par rapport à la réalité peuvent être plus troublantes que les distorsions évidentes, ce qui rend les visages créés par l’IA particulièrement remarquables dans ce domaine préoccupant.

A Lire aussi :  Tout ce que vous devez savoir pour profiter pleinement du casque Vision Pro d'Apple.

3. Les indices visuels qui révèlent

Parfois, les images créées par l’intelligence artificielle peuvent être altérées par certaines anomalies visuelles que l’œil humain peut repérer. La géométrie non naturelle est l’une de ces anomalies, c’est-à-dire des formes et des lignes qui ne résultent pas du monde naturel. De la même manière, les éclairages et les ombres présents dans les images créées par l’intelligence artificielle peuvent sembler incorrects, ne reflétant pas fidèlement la manière dont la lumière interagit avec les objets dans la réalité observée. De plus, l’intelligence artificielle éprouve des difficultés à reproduire le caractère aléatoire et la complexité qui se manifestent naturellement dans notre milieu. Il peut s’agir de motifs étrangement répétitifs ou de textures un peu trop parfaites.

4. Signaux de couleur et de texture

Le choix de la couleur et de la texture est crucial pour différencier les images créées par l’intelligence artificielle. Selon l’IA, il est fréquent que les couleurs soient accentuées ou atténuées, ce qui entraîne des images trop vives ou anormalement atténuées. Les textures présentes dans ces images peuvent aussi servir d’indice. En réalité, les textures ne sont pas uniformes et variées, ce qui rend l’IA difficile à reproduire de manière convaincante. Ainsi, les images créées par l’intelligence artificielle peuvent avoir des surfaces trop lisses ou anormalement détaillées, sans les imperfections subtiles qui caractérisent les objets existants.

Qu’est-ce que les vidéos Deepfake?

En résumé, les deepfakes sont des contenus artificiels générés grâce à des applications disponibles sur ordinateur ou smartphone. Ces logiciels utilisent des méthodes sophistiquées afin de modifier certaines parties d’une vidéo ou d’une musique originale et les substituer par d’autres éléments.

A Lire aussi :  Headphones Connect personnalisez votre musique.

L’identification des vidéos Deepfake

La technologie Deepfake constitue une avancée majeure dans le domaine de l’intelligence artificielle et de la manipulation des vidéos. Dans un premier temps, les deepfakes se basent sur l’emploi d’algorithmes d’apprentissage automatique, notamment d’apprentissage profond, afin de superposer des vidéos et des images existantes à des images ou des vidéos sources. Cette technologie utilise des méthodes semblables à celles employées pour les images créées par l’IA, mais les transpose à la vidéo, ce qui permet de générer des séquences persuasives où des individus semblent affirmer ou accomplir des actions qu’ils n’ont jamais entreprenues.

Trois méthodes pour détecter les vidéos Deepfake.

Voici certaines méthodes pour repérer les « deepfakes » :

1. Différences faciales et expressives

L’un des signes les plus importants d’un deepfake est la disparité des traits ou des expressions faciales. Les visages créés par l’intelligence artificielle peuvent sembler réalistes à première vue, mais en les examinant de plus près, ils sont souvent sujets à des anomalies. Il est possible qu’il s’agisse de clignements d’yeux non naturels, de légères altérations des traits du visage ou d’expressions faciales qui ne correspondent pas parfaitement au ton émotionnel du discours. L’intelligence artificielle rencontre encore des difficultés à comprendre pleinement les nuances et les complexités des expressions humaines, ce qui en fait un domaine d’intérêt pertinent pour repérer les « deepfakes ».

2. Concernant le mouvement et la synchronisation

Des anomalies de mouvement et de synchronisation peuvent aussi être responsables de la trahison des deepfakes. Dans les vidéos authentiques, les gestes des lèvres d’une personne sont en parfaite adéquation avec les paroles dite. Par contre, les « deepfakes » peuvent avoir de légères différences entre les mouvements des lèvres et la parole, ou des mouvements de tête et de corps peu naturels. Ces différences, si subtiles qu’elles soient, sont souvent visibles à l’œil attentif. Les vidéos créées par l’intelligence artificielle peuvent aussi ne pas donner l’aspect fluide et naturel des mouvements humains authentiques, ce qui donne un aspect un peu guindé ou artificiel.

A Lire aussi :  TikTok Lite: comment être payé pour regarder des vidéos.

3. Différences sonores

Un autre domaine où des divergences peuvent se manifester est l’aspect auditif des deepfakes. S’il est possible que la composante visuelle soit persuasive, la voix peut ne pas correspondre aux schémas d’élocution, au ton ou à la cadence conventionnels de la personne. Des fluctuations dans les sons de fond ou une voix qui ne semble pas authentique peuvent aussi être des signes d’un deepfake. Ces différences sonores, même si elles sont parfois subtiles, peuvent donner des indications sur l’authenticité du contenu vidéo.

Bref

Dans une époque où les images créées par l’IA et les vidéos « deepfake » sont de plus en plus courantes, il est essentiel de pouvoir distinguer le contenu réel du contenu créé artificiellement. Les avancées technologiques représentent des défis et des opportunités majeurs dans différents domaines, allant des médias et du journalisme à la sécurité personnelle et à la préservation de la vie privée.

Adopter une perspective critique sur ces progrès ne se limite pas à une compréhension technique, mais implique également la promotion de l’éducation aux médias et d’une culture de la consommation réfléchie dans notre société numérique. En gardant notre esprit informé et attentif, nous pouvons mieux évoluer dans cette jungle numérique, en savourant les avantages de l’intelligence artificielle tout en nous protégeant contre ses éventuels abus.

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!