MusicLM : L’I.A de Google pour créer de la musique à partir de texte.

Les scientifiques et ingénieurs de Google développent un modèle d’intelligence artificielle pour la production musicale, c’est-à-dire une simple commande textuelle produira plusieurs minutes d’audio.

La Musique en quelques phrases

Bien qu’il ne s’agisse pas du premier modèle d’IA prétendant créer de la musique à la demande, MusicLM semble être le plus performant.
Ce programme peut donc créer une musique cohérente en quelques minutes.
Pour fonctionner, cet outil n’a besoin que d’une seule donnée : descriptions textuelles.
Par exemple, avec une simple phrase, vous pouvez créer une musique de fond spécialisée ou des airs de film.

En quoi MusicLM est-il différent des autres systèmes d’IA ?

Ce qui distingue ce système d’intelligence artificielle des autres, c’est que MusicLM fournit d’excellents résultats également partagés par Google.
Il propose d’excellents clips audio et dispose d’une base de données de près de 280 000 heures de musique, que vous pouvez consulter en détail sur son site Internet.

Fonctionnement de MusicLM

Ce système d’intelligence artificielle gagne en popularité car il génère de la musique haute résolution à partir d’une simple description textuelle, comme « une douce mélodie de violon soutenue par un riff de guitare déformé ».
Cela aidera à produire un son de qualité à partir de sous-titres riches.

Ses créateurs ont notamment montré la facilité avec laquelle le système d’exploitation à intelligence artificielle peut générer des mélodies grâce à des invites textuelles.
La liste d’échantillons comprend des compositions musicales créées à partir d’une combinaison de motifs sonores tels que « une fusion de reggaeton et de danse électronique, avec des sons spatiaux d’un autre monde » et « la musique de fond du jeu vidéo principal », complétée par d’autres rythmes et instruments , répétition, percussion, entre autres détails.

Quel genre de musique peut-elle produire ?

Les capacités de MusicLM sont basées sur la description de la musique que nous voulons créer.
Si nous voulons créer de la musique pour un jeu vidéo, il est nécessaire de le préciser afin que l’algorithme ajoute un filtre de synthèse au processus de création musicale.
Mais même en donnant des descriptions un peu longues et sinueuses, MusicLM est toujours capable de capturer des nuances telles que des riffs, des mélodies et des ambiances instrumentales.

A Lire aussi :  Gemini aura la possibilité de jouer vos playlists sur YouTube Music.

De plus, les chercheurs de Google montrent que le système peut s’appuyer sur des mélodies existantes, qu’elles soient fredonnées, chantées, sifflées ou jouées sur un instrument de musique.

Sachant cela, MusicLM peut prendre plusieurs descriptions écrites séquentiellement, notamment « le temps de méditer », « le temps de courir », « le temps de s’amuser », et peut ainsi créer une musique de narration pouvant durer jusqu’à plusieurs minutes.

Malgré toutes ses capacités, certains échantillons ont une qualité déformée, effet secondaire inévitable du processus de création synthétique.
En effet, le plus marquant s’entend sur les voix générées, y compris celles des harmonies chorales, dont la plupart disposent de filtres robotisés.
De plus, la plupart des paroles vont de l’anglais approximatif au pur non-sens, sonnant comme une fusion de plusieurs artistes.

A Lire aussi :  Enregistrer une vidéo sur iPhone et Android sans interruptions musicales.

Bref

Google n’a pas encore permis au public d’utiliser ses outils pour une raison supplémentaire, leur modèle utilise parfois de la musique non libre de droits pour créer ces morceaux.
Même si cela ne représente qu’un seul enregistrement créé, et conscient du potentiel malveillant de son système, Google réfléchit toujours à la manière de rendre son moteur aussi stable et sain que possible pour tout le monde.

Un commentaire

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!