Découvrez les astuces pour gérer votre énergie et être au sommet de votre forme toute la nuit en tant que DJ.

Gérer son énergie! Le jour de l’événement est arrivé, L’ouverture du lieux est pour quelques heures. Et comme vous êtes un peu rouillés, voici mes conseils pour gérer votre énergie et éviter de vous écrouler dès le premier tour.

La nuit bat son plein, les décibels font vibrer les murs, les corps et les âmes, vous êtes en transe au milieu de la masse humaine qui vous entoure, vous n’êtes que musique. Soudain, votre corps se vide de son énergie. La connexion se rompt, vous ne faites plus partie de la communion. Tout s’arrête brutalement tant la fatigue est immense. Il n’est pas trop tard, mais pour toi, la soirée est finie.

Ce scénario, qui n’a rien de bien original et que nous avons tous connu à des degrés divers, est pourtant relativement facile à éviter. À condition de savoir comment s’y prendre pour gérer son énergie en soirée comme le faiseur d’ambiance. Et comme ça fait longtemps que vous n’avez pas mixer pendant des heures, on a décidé de vous filer quelques astuces pour kiffer votre soirée d’un bout à l’autre. let’s go

1. Venez préparer

Profiter à fond de la soirée du siècle ne se décide pas en franchissant les portes du club, mais plusieurs jours à l’avance. Pour rester en forme d’un bout à l’autre de la night, il n’y a rien de mieux que de bien dormir pendant les trois ou quatre nuits qui précèdent cette grosse teuf. Car si le sommeil n’est pas vraiment une chose qui s’accumule, chaque nuit de bon sommeil permet à votre corps d’être un peu plus en forme, un peu plus endurant et un peu plus taillé pour résister à une très longue nuit de fête et de musique. Évidemment, il n’est pas toujours facile de passer une semaine entière à se coucher tôt avant une sortie en boîte ou à un événement. Mais si vous pouvez le faire au moins un soir, ce sera toujours ça de pris.

A Lire aussi :  Augmenter vos abonnées instagram comme DJ avec cette liste d'application des rencontres

Et puis éviter les excès la veille de l’événement.

2. Consommer (chaud) et boire (eau)

Avant de sortir, mangez ! Si vous avez trois heures de digestion avant d’aller faire danser les gens, privilégiez un dîner riche en protéines (bœuf, poisson, crustacés, riz, lentilles…) qui vous éviteront le coup de fatigue. Durant la soirée, si vous avez faim, évitez de manger un truc trop gras qui vous restera sur le ventre. La digestion demande en effet beaucoup d’énergie à votre corps. Autant d’énergie qui n’ira pas dans vos mains et jambes pour vous éclater, ni dans votre tête pour kiffer. Avalez plutôt quelque chose de léger et de chaud, avec une canette de Red Bull pour relancer la machine. Quant à l’eau, la règle, c’est 1 verre d’alcool = 1 verre d’eau. En rentrant à la maison, buvez un max d’eau gazeuse avant de dormir, ça vous évitera peut-être une gueule de bois.

3. Entretenez des liens avec les autres.

L’une des erreurs les plus courantes quand on essaie de gérer son énergie, c’est de la percevoir comme quelque chose de constant. Il s’agit en fait d’une variable, dont le niveau oscille au cours de la nuit. Et mieux encore, l’énergie se déplace, elle circule dans l’air, entre les ondes musicales et entre les corps. Le mieux à faire pour garder son niveau d’énergie à bloc, c’est de connecter avec les autres pour la partager. Amis, partenaires amoureux ou inconnus, peu importe avec qui vous interagissez, le plus important est la connexion.

4. Sachez miser sur la mini-sieste à ton heure de pause.

Vous avez une longue nuit, et vous êtes un peu fatiguer. Alors oui, ça fera un peu bizarre aux autres de vous voir les yeux fermés sur un canap’, mais ces 10-15 minutes vont changer votre soirée. La « sieste parking », comme on l’appelle, permet de restaurer votre concentration, vos performances cérébrales et surtout votre humeur. En quelques instants, vous éliminez la fatigue et vous pouvez repartir pour plusieurs heures de folie encore. La seule règle, c’est de ne jamais dépasser 20 minutes. Mettez une alarme, prévenez un pote, peu importe, mais ne dormez pas plus, sinon vous ne vous remettrez jamais dans l’ambiance.

A Lire aussi :  Comment maîtrisez l'art de l'utilisation d'un contrôleur DJ.

5. Faites des étirements

L’énergie contenue dans votre corps n’est pas toujours évidente à trouver, il faut donc parfois la libérer. La première et la plus simple, des méthodes consiste à réaliser des étirements. Levez-vous, cachez-vous si vous ne vous sentez pas de le faire en public, et enchaînez quelques petits mouvements. Votre corps va réagir et comprendre qu’il faut passer dans un autre cycle. Autre technique :

Les auto-massages (plus discrets). En plus de vous faire un petit kiff perso, toujours bon à prendre, le fait d’activer les muscles de votre nuque, de vos épaules, vos bras, vos jambes fera circuler en vous une énergie dont vous ne soupçonniez pas la présence.

Et ensuite retournez dans la discothèque pour fêter dignement le retour à la vie avec vos meilleurs moves, évidemment !

Un commentaire

  1. […] En tant que DJ, mixer en soirée pendant quelques heures ne suffit pas. Les plages horaires sont notoirement irrégulières, avec des soirées qui se prolongent jusqu’au lever du jour et des déplacements longs et épuisants entre les lieux de travail. Les artistes affrontent fréquemment l’épuisement physique et mental causé par des nuits blanches répétées, mettant ainsi à l’épreuve leur capacité d’endurance. […]

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!