Améliorez vos compétences de mixage en évitant les erreurs communes faites par les DJ débutants

Les Dj débutants. On retrouve certaines erreurs très souvent chez les DJs débutants, et qui peuvent être très embarrassantes quand ils Mixent en public… En voici 7 à éviter absolument :

Jouer les titres demandés par certaines personnes du public

Pourquoi vous ne devez pas le faire : ce n’est pas parce qu’un mec ou une nana vient vous demander de passer tel ou tel morceau que vous devez impérativement répondre à sa requête ! C’est VOUS le DJ, c’est à vous de savoir si ce serait pertinent de jouer ce titre, ou pas. C’est à Vous de décider, c’est votre rôle, et il ne s’agit pas de satisfaire une personne dans le public, mais la majorité !

Ce que vous pouvez faire à la place : vous pouvez répondre poliment à la personne qui vous le demande en disant que vous n’avez pas le titre en question, ou que vous le jouerez plus tard au bon moment.

Mixer des titres que vous ne connaissez pas (Dj débutant)

Pourquoi vous ne devez pas le faire : La sélection des bons morceaux à passer aux bons moments est la démarche n°1 de tout DJ. Ce n’est donc clairement pas le moment de partir à la découverte de nouvelles sonorités quand vous Mixez en public, même si elles peuvent vous plaire, ou (éventuellement) plaire à votre public.

Ce que vous pouvez faire à la place : Restez dans votre « zone de confort », c’est-à-dire n’utilisez que des morceaux que vous possédez, que vous avez déjà Mixé plusieurs fois chez vous, que vous maîtrisez. Quand vous jouez en public, ce n’est pas du tout le moment de tenter des nouvelles choses, de faire de l’expérimental… Il s’agit d’assurer, quitte à faire simple mais efficace.

A Lire aussi :  Les secrets des DJs pour maintenir leur bien-être mental et physique.

Se focaliser sur les techniques de Mix (Dj débutant)

Pourquoi vous ne devez pas le faire : Votre rôle est d’enchaîner les bons morceaux aux bons moments, tout en « écoutant » votre public, sa réaction par rapport à vos choix, son énergie… afin de mieux vous « recentrer ». Et pour cela, vous devez garder en tête que vos techniques de transitions est aussi complexes, évoluées ou subtiles soient-elles , ne représentent qu’un aspect secondaire quant à votre rôle de DJ.

Ce que vous pouvez faire à la place : simplifiez vos techniques de transitions afin qu’elles ne vous prennent pas trop de temps. Vous pourrez ainsi « lever la tête » pour prendre la température du dancefloor, montrer que vous faites aussi parti de la fête, et cela vous permettra de mieux vous orienter pour le choix de vos prochains morceaux .

Passer aux platines sans s’être préparé un minimum (Dj débutant)

Pourquoi vous ne devez pas le faire : Vous risquez d’être un peu pris au dépourvu au dernier moment quant au choix des titres potentiels à enchaîner, et donc de stresser davantage inutilement.

Ce que vous pouvez faire à la place : Anticipez votre passage après le DJ qui joue avant vous en vous renseignant sur sa façon de terminer son Set (quel tempo environ ? Quelle « énergie » ?…). Faites de même pour faciliter le passage au DJ qui Mixera après vous, en lui précisant les mêmes infos. Habituez-vous à l’acoustique de la « cabine DJ » et des enceintes de retour 20 minutes avant de Mixer, afin de ne pas être surpris par une éventuelle réverbération.

A Lire aussi :  7 conseils incontournables pour maintenir le Dancefloor plein d'énergie.

Jouer des grosses « tueries » trop tôt (Dj débutant)

Pourquoi vous ne devez pas le faire : Si vous jouez en début de soirée et que le dancefloor est presque vide, ça ne sert à rien de passer vos meilleurs titres pour tenter de ramener du monde… Vous allez simplement gâcher leur potentiel, car si les gens ne sont pas « chauds » pour danser, ils ne danseront pas !

Ce que vous pouvez faire à la place : Prenez votre mal en patience. Si vous faites un « warm-up » (c’est-à-dire le lancement de la soirée avant que le DJ star enchaîne), vous DEVEZ vous abstenir de passer vos grosses bombes. Cet honneur est réservé aux DJs suivants, qui pourront en profiter (et exploiter pleinement leur potentiel) au bon moment de la soirée, quand les gens seront aptes à danser.

Mettre le volume trop fort

Pourquoi vous ne devez pas le faire : Votre son risque de perdre en qualité si vous dépassez le 0 dB en sortie sur votre VU-mètre, et si jamais ça « tape » trop dans le rouge, ça risque de détériorer les amplis et enceintes (s’ils ne sont pas protégés par un limiteur par exemple). D’autre part, votre public n’est pas là pour perdre de sa capacité auditive, mais pour s’amuser, donc n’abusez pas du volume du Master, mettez-vous à leur place !

A Lire aussi :  Festivals musicaux: 12 étapes pour entrer dans l'histoire.

Ce que vous pouvez faire à la place : Fixez-vous comme objectif de ne jamais dépasser le seuil de 0 dB (j’insiste beaucoup sur ce point dans car c’est primordial !), et de laisser le volume de Master tranquille .

Jouer des morceaux de mauvaise qualité sonore

Pourquoi vous ne devez pas le faire : Si vous utilisez des fichiers MP3 encodés en qualité moyenne voire pourrie, cela s’entendra sur un gros système de sonorisation, même si ce n’est pas le cas quand vous Mixez dans votre chambre.

Ce que vous pouvez faire à la place : faites le tri dans vos playlists, et bannissez tout les MP3 encodés en dessous de 320 Kbits/s. Préférez les fichiers « Master » en wave, même si cela prend plus de place sur votre disque dur, ou sur vos CDs. Si vous Mixez en vinyle la question ne se pose pas.

Si vous avez des questions laisser un commentaire.

2 commentaires

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!